cerca nel sito Enrico Maria Radaelli
Sito di metafisica e teologia per un progetto culturale cattolico Aurea Domus Aurea Domus Aurea Domus

HOMEPAGE > GYMNASIUM INDICE >
COMPTE-RENDU DE SANDRO MAGISTER


« LA CIVILTÀ CATTOLICA »
r
OMPT lE sILENCE.
S
UR ROMANO AMERIO.


Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaC’était le représentant le plus compétent et le plus cultivé de la critique de l’Eglise au nom de la Tradition et pourtant, pendant des décennies, il a été interdit de discuter de sa pensée. La revue des jésuites de Rome a rompu le tabou. Avec une autorisation venue d’en haut.


L’article de Sandro Magister sur le compte rendu de « Civiltà Cattolica »
au livre de E. M. Radaelli sur Romano Amerio on trouve sur http://chiesa.espresso.repubblica.it/dettaglio.jsp?id=135061


Romano amerio

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaROMA, le 23 avril 2007 – “La Civiltà Cattolica", la revue des jésuites de Rome, imprimée avec le contrôle préalable et l’autorisation de la secrétairerie d’Etat du Vatican, a publié un compte-rendu critique qui marque la fin d’un tabou.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLe tabou est celui qui a écarté de la discussion publique, pendant des décennies, la pensée du représentant le plus compétent et le plus cultivé de la critique de l’Eglise au XXe siècle au nom de la grande Tradition: le philologue et philosophe suisse Romano Amerio (photo), mort à Lugano en 1997, à l’âge de 92 ans.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaAmerio, bien qu’il ait toujours été tout à fait fidèle à l’Eglise, a condensé ses critiques en deux volumes : “Iota unum. Studio delle variazioni della Chiesa cattolica nel XX secolo”, commencé en 1935 et terminé et publié en 1985, et “Stat Veritas. Séguito a Iota unum”, publié en 1997, après la mort de l’auteur, les deux ouvrages étant sortis des presses de l’éditeur Riccardo Ricciardi, de Naples.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLes mots latins du titre du premier volume, “Iota unum”, ont été prononcés par Jésus dans le discours sur la montagne: “N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi et les Prophètes; je ne suis pas venu abolir mais accomplir. Car je vous le dit en vérité: avant que ne passent le ciel et la terre, pas un iota, pas un signe de la loi ne passera que tout ne soit réalisé” (Matthieu, 5, 17-18). Le iota est la plus petite des lettres de l’alphabet grec.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaIota unum”, qui comporte 658 pages, fut réimprimé trois fois en Italie pour atteindre un total de 7000 exemplaires, puis traduit en français, anglais, espagnol, portugais, allemand, néerlandais. C’est ainsi qu’il a atteint plusieurs dizaines de milliers de lecteurs dans le monde entier.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaMalgré cela, une censure quasi-totale s’est exercée sur Amerio, dans l’Eglise, de son vivant comme après sa mort.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLe compte-rendu publié par la “Civiltà cattolica” marque donc un tournant. A la fois en raison du lieu et des conditions de sa publication, avec l’autorisation du Saint-Siège, et en raison de son contenu.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaA proprement parler, le compte-rendu critique concerne un ouvrage consacré à Amerio et publié en 2005 par son disciple Enrico Maria Radaelli. Mais au centre des jugements de l’auteur du compte-rendu, on trouve indiscutablement le grand penseur suisse.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEt les jugements sont largement positifs: à la fois sur "la stature intellectuelle et morale d’Amerio" et sur “l’importance de sa vision philosophico-théologique pour l’Eglise contemporaine”.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaL’auteur, Giuseppe Esposito, est un psychologue et un fin connaisseur en matière de théologie. Bien que n’étant pas d’accord en tout point avec Amerio, il soutient que la pensée de celui-ci “mérite une discussion plus approfondie” et “sans préjugés”.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEn particulier, écrit-il, “ il apparaît réducteur de classer sa réflexion – et celle de Radaelli – dans le contexte du traditionalisme nostalgique, comme une position désormais dépassée, incapable de comprendre les nouveautés de l’Esprit”.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaAu contraire, soutient l’auteur, la pensée d’Amerio, “confère une forme et un contenu philosophique à cette composante ecclésiale qui, sur les traces de la Tradition, vise à sauver la spécificité-identité chrétienne”.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaForme et contenu philosophique qui, selon Amerio, s’identifient dans le “primat de la vérité sur l’amour”.
Le lien entre vérité et amour se trouve, comme on le sait, au centre de l’enseignement de Benoît XVI.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaVoici donc, reproduit ci-dessous, le compte-rendu critique publié par “la Civiltà cattolica” du 17 mars 2007, n. 3762, pp. 622-623.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaL’ouvrage étudié, le premier qui soit spécifiquement consacré à la vie et à la pensée de Romano Amerio, est le suivant:
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEnrico Maria Radaelli, “Romano Amerio. Della verità e dell’amore”, Marco Editore, Lungro di Cosenza, 2005, pp. XXXV-340, 25 euros.

“Amoureux de la vérité et de l’Eglise…”

by Giuseppe Esposito

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaAdmirateur passionné de Romano Amerio (1905-97), Enrico Maria Radaelli en présente la vie, l’œuvre et la pensée, en plaçant le lecteur face à une production intellectuelle qui se déroule sur une période de quelque 70 ans.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaVoici l’Amerio philosophe, philologue, historien et même théologien, avec ses importantes contributions sur Descartes, Giacomo Leopardi, Alessandro Manzoni, mais surtout sur Tommaso Campanella.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaL’objectif premier de l’auteur est de faire redécouvrir la figure du maître après l’ostracisme qui l’a frappé à la suite de la publication, en 1985, de son ouvrage “Iota unum”. Ce texte fait la synthèse du savoir d’Amerio et, pour Radaelli, c’est un vrai “résumé métaphysique du savoir catholique” (p. 135), capable de fournir des arguments convaincants et solides pour mettre la foi en valeur.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLe livre, traduit en pas moins de sept langues, n’a pas été bien accueilli en Italie et Amerio a été étiqueté comme traditionaliste, préconciliaire, lefebvrien. Mais selon Radaelli, c’est une erreur que de réduire toute la pensée d’Amerio à sa position sur le Concile Vatican II.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaD’abord parce que “Iota unum” n’est pas inspiré directement du Concile ni de l’estime de l’évêque dissident Marcel Lefebvre (qu’Amerio critique pour s’être séparé de la communauté ecclésiale), mais parce qu’il regroupe des réflexions lancées trente ans plus tôt et des thématiques plus générales dans les mêmes domaines.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEn second lieu parce que, en pensant ainsi, on banalise l’importante question de fond soulevée par Amerio et bien présentée par l’auteur dans le titre: “de la vérité et de l’amour”.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaC’est là le cœur de la pensée d’Amerio: le primat de la vérité sur l’amour. Le renversement de cet ordre, qui produit ainsi un “déplacement métaphysique des essences”, se traduit inévitablement, selon Amerio, par une attaque contre le Christ, le Verbe de Dieu, le Logos. C’est pour cela qu’il a écrit “Iota unum” et que, lorsqu’il l’a présenté au philosophe Augusto Del Noce, il l’a défini comme une tentative de “défense des essences contre le mobilisme et le syncrétisme qui caractérisent l’esprit du siècle” (p.231). Del Noce, fasciné par le sujet, estime que “cette ‘restauration catholique’ dont le monde a besoin a comme problème philosophique ultime celui de l’ordre des essences ” (p.233).
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaAmoureux de la vérité et de l’Eglise, préoccupé par la sécularisation du christianisme, par sa réduction à la morale et aux œuvres, au détriment du primat du christocentrisme, Amerio critique “l’œcuménisme fondamentaliste”, la dissolution de l’identité chrétienne dans le relativisme religieux, la renonciation à la Vérité par respect des vérités-autres, le fait de réduire l’unique vraie religion à une religion parmi d’autres.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaIl est essentiel de poser en principe la position absolument centrale du Verbum: “la valeur absolue attribuée à la réalité divine de la Parole (Logos) et des faits qui, avec la religion, en découlent, […] évite à l’homme d’être désorienté par le relativisme” (p.79).
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaC’est un rappel et une incitation à ne pas sous-estimer les risques inhérents au naturalisme et à toute “conception de l’Esprit réduites par le passage du surnaturel au naturel, […] du religieux au culturel, du spirituel à l’intellectuel” (p.130).
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaPour Radaelli, il s’est produit, en fin de compte, exactement ce que craignait son maître: “le renversement des principes selon lesquels la raison est remplacée dans sa première causalité par l’amour, le projet par la réalisation, l’intellect par la liberté, l’idée par la praxis, […] les valeurs classiques du naturalisme religieux semblent prendre le dessus sur la suprématie du surnaturel” (p.146).

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaL’auteur, avec un langage recherché et volontairement apologétique, fait ressortir la stature intellectuelle et morale d’Amerio. Il précise l’importance de sa vision philosophico-théologique, y compris pour l’Eglise contemporaine. Le résultat est certainement un plaidoyer passionné et parfois mordant mais c’est surtout une incitation à la découverte de la “pensée forte” d’Amerio.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaCertes, il n’est pas possible de partager le jugement négatif émis sur le Concile dans son ensemble et sur tout ce qu’il en est découlé de positif.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaDe plus, on peut trouver discutable la tentative d’expliquer toutes les difficultés actuelles du christianisme à peu près uniquement en les considérant comme le résultat d’une déviation du dogme du Logos et du déclassement de la Vérité de la première à la seconde place après l’amour. La réalité est plus complexe et elle ne peut pas être ramenée toute entière à un seul aspect: dans ce cas, on risque le réductivisme philosophique.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaCependant l’hypothèse d’Amerio mérite une discussion plus approfondie et il apparaît réducteur de classer sa réflexion – et celle de Radaelli – dans le contexte du traditionalisme nostalgique, comme une position désormais dépassée, incapable de comprendre les nouveautés de l’Esprit et faisant presque obstacle à Son action, malgré les réserves nécessaires
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaSi on se libère du préjugé fondamentaliste, au contraire, le noyau de la réflexion d’Amerio se traduit comme une stimulation intellectuelle.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEt il ne s’agit pas d’une vision métaphysique du christianisme isolé : celui-ci confère une forme et un contenu philosophique à cette composante ecclésiale qui, sur les traces de la Tradition, vise à sauvegarder la spécificité-identité chrétienne.
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaDans cette optique, le travail de Radaelli, en proposant à nouveau les questions de fond théoriques d’Amerio, invite à les aborder sans préjugés, de manière plus sereine.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLe texte, précédé d’une savante introduction d’Antonio Livi, doyen de la faculté de philosophie de l’université pontificale du Latran, est complété par des interviews d’Amerio, des comptes rendus critiques de “Iota unum” et un petit glossaire pour en faciliter la lecture. A liste des œuvres d’Amerio s’ajoute, très complet et utile, les index des noms de personnes et de lieux et des sujets.
_____
Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaLe livre:

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaEnrico Maria Radaelli, ROMANO AMERIO. DELLA VERITÀ E DELL’AMORE, Marco Editore, Lungro di Cosenza, 2005, pp. 344, euro 25,00.

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolicaSur www.chiesa.espressonline.it, à propos d’Amerio:

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolica> Fine di un tabù: anche Romano Amerio è “un vero cristiano” (6.2.2006)

Aurea Domus - Metafisica e teologia cattolica> Un filosofo, un mistico, un teologo suonano l’allarme alla Chiesa (7.2.2005)

Sandro Magister, on www.chiesa.espressonline.it

* * *

(Pagina protetta dai diritti editoriali.)

* * *

Inizio pagina

HOMEPAGE · CONVIVIUM · ACÙLEUS · HORTUS · GYMNASIUM
ROMANO AMERIO · EIKÒNA · THESAURUS · CALENDARIUM 

Sito realizzato da BLUQUADRO